Recycle-t-on au Bénin ?

8 février 2016 – par Mélaine Sourou Awassi

Amina est une jeune fille dont les parents disposent de moyens financiers, elle a donc tout ce qu’elle désire. Par contre, sa voisine Sofia ayant le même âge qu’elle, n’a pas le même train de vie. Ses parents étant pauvres, ils se débrouillent comme ils peuvent pour donner à manger à leurs enfants. Un jour, Amina jette ses habits qu’elle considère usés. Sofia les trouve et les ramasse, car elle les considère encore comme à l’état neuf donc pas usés, les lave et les porte avec plaisir à l’occasion de ses sorties.

Un objet que je considère comme un déchet, que je jette, peut être considéré comme un objet nouveau pour quelqu’un d’autre et celui-ci le recycle et le réutilise. Le recyclage est un bon moyen pour réduire les déchets.

Le recyclage au Bénin

Chez moi au Bénin, nous faisons aussi du recyclage mais à notre manière, pas comme dans les pays développés où un grand système de recyclage existe pour la réduction des déchets, leur réutilisation, la préservation de la santé et de l’environnement. J’aurais bien voulu que ce grand système de recyclage soit dans mon pays bien aimé. Mais bon ! On ne peut que se contenter de ce que l’on a, à défaut de grands moyens financiers.

Le recyclage dans les maisons

Dans les maisons, le recyclage est un moyen courant pour la réutilisation. Économiquement, c’est mieux de réutiliser que de chercher à payer des contenants neufs. Les bouteilles d’eau minérale en plastique sont beaucoup réutilisées, par exemple, pour le stockage d’eau dans le réfrigérateur, d’huile de palme ou d’arachide dans la cuisine.

IMG_9187 - Copie

Les petites bouteilles de jus ou de sérum provenant des hôpitaux sont réutilisées pour le stockage des épices au niveau de la cuisine.

Les bouteilles de liqueur sont réutilisées pour la conservation des amuse-gueules destinés directement à la consommation.

Les boîtes de conserve quant à elles, sont réutilisées pour la fabrication de jouets ou d’ustensiles de cuisine comme ce tamis ci-dessous.

IMG_9180

Des ONG existent pour valoriser les sachets plastiques en fabriquant des sacs, des portes monnaies et des objets décoratifs.

Les GOHOTO

Il faut savoir que tout le monde ne réutilise pas ses contenants. Certains les revendent aux GOHOTO.

IMG_9182 - Copie

Les GOHOTO sont des femmes qui passent de quartier en quartier avec un panier sur la tête pour l’achat des produits réutilisables que sont les bouteilles d’eau minérale en plastique, les petites bouteilles de jus ou de sérum provenant des hôpitaux, les bouteilles de liqueur et autres.

En langue fon ‘’GO’’ signifie bouteille et ‘’HOTO’’ signifie celui qui achète. Donc GOHOTO est le nom de ceux qui achètent les bouteilles mais ce sont des femmes. Si de ta maison tu entends le cri d’une femme dans la rue qui dit ’’GOHOTOOO LOOO’’, c’est une femme GOHOTO qui passe, donc tu peux l’appeler et lui vendre les produits cités précédemment.

Elles achètent les bouteilles de liqueur avec couvercle à 100 FCFA (0,22 CAD) l’unité, des bouteilles d’eau minérale en plastique à 25 FCFA (0,06 CAD) l’unité et les revendent à leur tour aux femmes vendeuses de ces produits au marché, qui à leur tour les revendent aux particuliers.

Voilà un peu comment nous recyclons au Bénin. Mais la seule question que je me pose est si ces modes de réutilisation n’ont pas des conséquences sur notre santé ? Peux-tu m’aider à répondre à cette question ?

Read this page in: Anglais