Qui suis-je ?

22 juin 2015 – Par Aline Freyssinet

Je suis née le 1er août 1960. En théorie, j’ai donc 55 ans d’existence de Nation indépendante.

Mais en réalité, je suis beaucoup plus vieux car, je fus un grand et le plus puissant royaume. Ma fondation remonterait au début du 17ème siècle, probablement vers 1640.

shutterstock_94405777(ter)

J’ai une silhouette allongée…
Mais je ne suis pas un top model.

Mes couleurs sont le vert, le jaune et le rouge…
Mais je ne suis pas un oiseau tropical.

Je parle Français…
Mais je n’habite ni en Europe ni en Amérique.

Il fait toujours chaud chez moi…
Mais mon année est divisée en deux saisons bien distinctes : l’une humide et l’autre sèche.

Certaines personnes m’appellent « l’enfant malade de l’Afrique »…
Mais d’autres voient en moi un fort potentiel de développement autrefois appelé « Quartier latin de l’Afrique ».

Mes voisins s’appellent Nigeria, Burkina Faso ou encore Togo…
Mais j’entretiens des relations avec le monde entier.

Récemment, j’ai reçu la visite de Loodi…
Car chez moi aussi, l’eau mérite qu’on s’y intéresse.

Tu as deviné ?

Allez fais un petit effort… Je suis la République du Bénin.

Benin

Et oui, je suis un pays d’Afrique subsaharienne francophone ayant Porto Novo pour capitale. Le Français est ma langue officielle mais plus de 40 ethnies peuplent mes terres. Chacune possède sa culture, sa langue et ses traditions. Ces ethnies prennent leurs racines dans deux grandes familles : les peuples de la Savane au Nord et les peuples du Golfe de Guinée au Centre et au Sud.

Pour moi, l’eau est une ressource essentielle. Et, même si j’en manque, elle est présente.

IMG_8721

Je suis une région côtière. Je baigne dans l’Océan Atlantique. Mon littoral s’étend sur plus de 120 km. C’est grâce à cette ouverture sur l’Océan que je me suis développé. Mon port principal situé à Cotonou, ma capitale économique, me permet d’échanger avec le monde entier et ce, depuis des siècles.

IMG_0119

Par ailleurs, je suis traversé par les affluents du fleuve Niger au Nord et ceux qui se jettent dans l’Océan au Sud. Chaque affluent a son petit nom : le Mekrou, la Pendjari, l’Alibori, la Sota, l’Ouémé ou encore le Mono. Musical non ?

Plusieurs plans d’eau parsèment mes terres : le lac Nokoué et bien sûr la lagune de Porto Novo, ma capitale officielle.

En dehors du fleuve Niger, mes cours d’eau drainent globalement un important volume d’eau par an. N’est-ce pas une preuve supplémentaire de l’importance de préserver les espaces aquatiques chez moi ?

IMG_1124

Lors de la saison des moussons, l’eau est partout !! Le climat est très humide et les champs reprennent des couleurs. Coton, maïs ont bien besoin de cette eau.

Vous comprenez donc que j’ai besoin que mes habitants sachent à quel point l’eau est importante. Mes habitants essaient d’utiliser au mieux toutes ces ressources en eau dans leur quotidien. Mais, il y a encore des progrès à faire.

En 2011, 76% des habitants avaient accès à des sources d’eau portable améliorées mais seule 14.2% de la population avait accès à des installations sanitaires améliorées. Plus d’info

20150120_Regard Amour Ecole Publique(24)

J’ai besoin que le monde prenne conscience de ces problèmes et fasse avancer les choses. C’est pourquoi j’ai grandement apprécié la visite de Loodi.

J’aimerais qu’elle revienne et qu’Ecoloodi continue à œuvrer pour la préservation des ressources en eau chez moi à travers l’éducation à la base.

Et toi, veux-tu faire plus ample connaissance avec moi ?

Si c’est le cas, n’hésite pas à demander à Loodi de nous mettre en contact…

Read this page in: Anglais