La marche de l’eau au Bénin

16 mars 2016 – par Mélaine Awassi, Coordonnatrice Bénin

Nul doute qu’il existe diverses sources d’eau qu’on utilise. Le sais-tu ? On peut avoir :

  • L’eau potable
  • L’eau de puits
  • L’eau de forage
  • L’eau de marigot
  • L’eau de la rivière

Pour ma part, j’utilise l’eau potable, étant abonnée à la SONEB (Société Nationale de l’Eau du Bénin). Quand je suis dans le besoin, c’est tellement facile de l’obtenir, il me suffit juste d’ouvrir le robinet et puis pafffffff ! L’eau sort. J’imagine que c’est pareil pour toi ?

W4W Benin

Mais pour d’autres personnes, ce n’est pas le cas. Celles ne pouvant pas souscrire à un abonnement d’eau ont l’obligation d’aller s’approvisionner en eau soit en marchant, bassine sur la tête, soit à moto, bidon à l’appui, ou alors chez les voisins qui en font le commerce à partir des robinets de leur maison ou de puits de forage.

Comment font celles qui vont chercher l’eau de la rivière ?

Pour répondre à cette question, je voudrais te faire voyager dans une région du Bénin. Voyageons ! Voyageons en passant par le département de l’Ouémé et arrêtons-nous dans celui du Plateau, plus précisément dans le village d’Atchaga situé dans l’arrondissement d’Akouho de la commune de Pobè, à plus de 100 km de Cotonou. Dans ce village, se trouve une rivière appelée Iyuin.

Les femmes et les enfants sont ceux qui vont généralement chercher l’eau de cette rivière, en moyenne deux fois par jour.

Image de prévisualisation YouTube

Pour accéder à la rivière, bassine sur la tête, ils  marchent sur une distance d’environ deux kilomètres en traversant une grande forêt par un sentier accidenté, à peine visible par endroits.

IMG_9672

Au niveau de la rivière, lessive et vaisselle sont effectuées. L’eau transportée à la maison sert à l’utilisation de la boisson et de la cuisine.
IMG_9653

Un véritable calvaire pour les populations, surtout sur le chemin du retour, avec une charge si importante sur la tête.

Je m’appelle Célestine. Là où nous allons chercher de l’eau, c’est difficile ! La rivière se trouve très loin de nous… Il faut que les autorités nous aident à nous approvisionner en eau pour que nous soyons en paix.

Cette eau, une fois recueillie, n’est pas protégée des souillures de toutes sortes qui peuvent la polluer. L’eau, quelle que soit sa provenance, doit être conservée dans un récipient propre muni d’un couvercle car bien souvent, elle devient impropre à la consommation par manque d’hygiène durant le transport et le stockage.

S’il est malheureusement constaté que certaines populations du Bénin, surtout celles des campagnes, n’ont pas accès à l’eau potable et que tous les moyens de lutte pour l’hygiène ne sont pas toujours appliqués, il faut garder à l’esprit que l’environnement est un patrimoine commun et que l’eau, une denrée rare et précieuse, doit être sauvegardée par tous en quantité et en qualité.

Je viens de partager avec toi le calvaire que vivent les habitants du village d’Atchaga en matière d’utilisation de l’eau par rapport à leur environnement. En lisant cet article, je pense que mon avis sur la question de l’accès à l’eau est connu. Et toi ? Qu’en penses-tu ?

Read this page in: Anglais