Comment les eaux usées sont-elles gérées au Bénin ?

21 septembre 2015 – par Mélaine Awassi

Tout comme toi, je change d’habit quand c’est sale ;
Tout comme toi, je prépare et je mange chez moi ;
Tout comme toi, je me lave et rejette mes matières organiques.

Autant de besoins que nous devons satisfaire pour le bien être de notre santé. Et pour tous ces besoins, j’utilise de l’eau : pour laver mes habits sales, pour faire la vaisselle, pour me laver et rejeter selon le système mes matières organiques. L’eau devient alors sale ! Il s’agit d’une eau usée, une eau polluée, et sa mauvaise gestion a des conséquences sur l’environnement.

Ces eaux usées proviennent des diverses activités menées par les ménages mais aussi des industries et des eaux de pluie.

Gestion des eaux usées au Bénin

Lors de mon voyage au Canada, j’ai vu comment la gestion des eaux usées était faite : un système d’assainissement qui m’a fortement surprise. Quand je compare ce système à celui de mon pays, je suis impressionnée, il y a une telle différence !

Au Bénin, le système d’assainissement utilisé est individuel ou autonome :

– Pour l’élimination des excrétas seuls : latrine sèche, latrine à chasse manuelle ;

– Pour l’élimination des eaux usées : toilette avec chasse d’eau, fosse septique, fosse étanche ;

– Pour l’élimination des eaux ménagères : puisard, tranchée d’infiltration1.

La  photo qui suit, indique l’exemple d’un puisard.

IMG_9050

Les toilettes

Selon l’Enquête Démographique et de Santé du Bénin réalisée en 2006 (EDSBIII), plus de 40% des populations urbaines n’ont pas accès à des toilettes, le pourcentage atteignant plus de 80% en milieu rural2.

Les latrines sèches sont très utilisées dans les maisons.

IMG_9102

Elles sont constituées d’une ou de deux fosses construites pour le stockage des excrétas. La vidange des fosses se fait alors par des entreprises spécialisées qui possèdent des camions de vidange.

IMG_9059-ROGNER

Système d’assainissement

A Cotonou, capitale du Bénin, au bout de la filière des entreprises de vidange, se trouve la Station de traitement SIBEAU. Elle devient ainsi un acteur important dans l’assainissement de la ville car les boues vidangées sont éliminées ou valorisées.

Les eaux ménagères, quant à elles, au lieu d’être vidangées comme les excrétas, sont souvent rejetées dans la nature, dans les rues ou dans les réseaux d’évacuation des eaux de pluie. Plus de 65% des eaux usées finissent dans la nature, que ce soit en milieu urbain ou en milieu rural (EDSBIII-2006)2.

IMG_9097

Cette mauvaise gestion des eaux usées crée des pollutions de tout genre, ce qui est un danger pour la santé de la population et pour l’environnementTu n’es pas d’avis avec moi ? Comment peut-on faire, toi et moi, pour remédier à ce problème ? Partage tes idées avec moi !

 

Références :
  1. Guide d’élaboration et de mise en œuvre du Plan d’Hygiène et d’Assainissement Communal Fiche technique N°1- (2010), 77p.
  2. DHAB – Guide d’élaboration et de mise en œuvre du Plan d’Hygiène et d’Assainissement Communal (2010), 99p.

 

Read this page in: Anglais